Bienvenue !

Ma vie romanesque

dimanche 9 juin 2013

Le Ravin de Corbeuf

Cela faisait longtemps que je voulais vous présenter un personnage de mes romans, un des rares qui ne soit pas totalement imaginaire. J'ai nommé : le ravin de Corbeuf. Ah, vous vous attendiez à quelqu'un en chair et en os ? Désolée, ceux-là n'existent que dans ma tête.
Voici le ravin par les mots :

"Le ruisseau de Corbeuf coulait, vert et laiteux. Un sentier le suivait sur une petite distance, et disparaissait. Le sol portait des marques de sabots.
Si Barthélémy avait eu l’âme poétique, il aurait admiré la grandeur du lieu, la beauté des couches superposées d’argile, dans différents tons de vert bleuté et d’ocre. En l’état actuel, il voyait simplement que chaque repli du terrain pouvait masquer un ou des ennemis, que, du haut des pentes escarpées, plusieurs brigands pouvaient le tenir en joue de leur arbalète, et le transpercer sans coup férir."
" Il étudia le vallon comme il ne l’avait encore jamais fait. Il ne voyait plus dans le paysage les lieux à défricher, le versant le mieux exposé ou le plus arrosé. Mais il voyait les pentes sur lesquelles on peut se réfugier, les bosquets où l’on peut se cacher, les points d’où il était possible de tirer un carreau ou deux, les accès cachés ou exposés. Et tout cela lui semblait extrêmement complexe. Un visage casqué pointa du sommet du vallon. « Ils nous observent. »
Qu’attendent-ils pour attaquer ?"
"La Chasse Sauvage", références ci-contre.

Et voici le ravin en images, merci à Gérard Cavaillès pour ses superbes photos :
(Vous pouvez cliquer pour les agrandir)

 




Et s'il vous prend la fantaisie de venir visiter le ravin, vous êtes les bienvenus, sur la commune de Rosières, en Haute-Loire. Un chemin en fait le tour : respectez les lieux, ils sont fragiles, et ne se prêtent pas réellement à des reconstitutions de batailles !

2 commentaires:

nicole a dit…

Vos photos comme vos textes sont magnifiques .
J'ai beaucoup aimé votre dernier livre. C'est un voyage dans les rues du PUY,qui nous éclaire sur cette ville au Moyen -Age . Le passé aide à comprendre le présent .
Nicole

Laetitia Bourgeois a dit…

Merci beaucoup ! Les photos, je l'ai écrit je crois, ne sont pas de moi (je n'oserais pas vous montrer les miennes...) mais de Gérard Cavaillès. Mais je serais très fière si vous voyiez Le Puy un peu autrement après avoir lu "les Assiégés"!